Ingénièrie du débat en ligne : un exemple de méthode (en anglais)

Publié le par Dream+

Nous le savons désormais, l'usage des TIC au service de la démocratie, de la participation des citoyens à la vie publique locale, n'est plus cantonnée à une approche limitée à des outils simples. Aux incontournables pages informatives, s'ajoutent les forums, les formulaires ou les systèmes de vote.
Mais l'enjeu est plus dans la manière d'organiser les outils, de poser des questions, dans la méthode d'ingénièrie du débat qui est mise en place pour à la fois permettre l'expression pluraliste et contradictoire des préférences individuelles, mais surtout de permettre d'en extraire soit des points de consensus, soit des désacords devenus explicites et argumentés.
A ce titre nous avons identifié un document, en anglais, qui résume les résultats d'un projet européen. Ce document a le principal intérêt de présenter un exemple de méthode employable pour aller dans ce sens de la construction d'une vision collective partagée. C'est, nous semble t-il, une bonne illustration de ce vers quoi les débats en ligne pourraient s'orienter.

Source : le site eGouvernement de la Commission européenne (meilleures pratiques)
http://www.egov-goodpractice.eu/gpd_details.php?PHPSESSID=2b24d91fc0b3560bfee42ee8dbba6c17&gpdid=1957#descriptionsection

Le document de référence :
http://www.egov-goodpractice.eu/download.php?PHPSESSID=2b24d91fc0b3560bfee42ee8dbba6c17&fileid=1043

A noter : Ce billet est l'ouverture d'un recueil de méthodologies relatives à l'ingénièrie du débat.
Si vous avez connaissance d'autres méthodes, d'outils innovants, d'illustrations d'emploi de ces méthodes, nous vous invitons à les faire connaître via ce blog.
Une typologie pourrait en être extraite afin de stimuler l'imagination, d'élargir le champs de ce qui est envisageable pour de nombreuses collectivités ayant une volonté d'agir, mais n'ayant pas connaissance de ce qui est désormais possible.
_

Commenter cet article